Sécurité à domicile : installer des détecteurs d'inondation

Le détecteur d’inondation est un dispositif très efficace pour assurer la sécurité des biens et des personnes à l’intérieur d’une maison. En quoi consiste-t-il réellement, et comment fonctionne-t-il ?

Qu’est-ce qu’un détecteur d’inondation ?

Le détecteur d’inondation est un appareil ayant pour principal rôle de prévenir les éventuels dégâts des eaux. Plusieurs spécialistes de l’aménagement d’intérieur, dont Distribain, proposent ce type d’appareil pour détecter à l’avance toute présence anormale d’eau à une certaine hauteur dans l’habitation.

En plus de limiter les dégâts matériels, comme la détérioration du sol et du mobilier, le détecteur d’inondation permet également d’éviter les inconvénients provoqués par une présence d’eau abondante, en particulier les courts-circuits et la hausse de la facture d’eau.

Où installer des détecteurs d’inondation ?

Les détecteurs d’inondation sont des dispositifs de sécurité fortement recommandés dans les pièces dont les risques de fuites d’eau sont élevés. Ils doivent donc être installés en priorité au niveau de la salle de bains, aussi bien dans une salle de bain contemporaine qu’une salle de bains à l’ancienne, étant donné qu’il s’agit de la pièce où circule le plus gros volume d’eau.

Il peut par exemple être placé à proximité de la baignoire ou sous un meuble de salle de bain, à condition toutefois qu’il soit placé au sol.

Le détecteur d’inondation peut également être utilisé dans la cuisine, notamment près du lave-vaisselle, dans la buanderie, dans les toilettes et au niveau du sous-sol. Il est très recommandé pour les maisons installées dans des zones facilement inondables.

Le fonctionnement du détecteur d’inondation

Aujourd’hui, deux catégories de détecteurs d’inondation sont disponibles sur le marché : le détecteur d'inondation autonome et le détecteur d'inondation sans fil.

Le modèle sans fil se compose d’une sonde externe à deux électrodes placées à une certaine hauteur par rapport au sol et d’un transmetteur reliés par câble. Lorsque le niveau de l’eau atteint une certaine hauteur, les deux électrodes sont immergées dans l’eau. Une fois ce premier contact établi, un signal sera immédiatement envoyé vers le transmetteur qui émettra un signal d’alarme. Dans le cas où le détecteur d’inondation est rattaché au système d’alarme de la maison, le transmetteur enverra le signal vers la centrale d’alarme qui, à son tour, émettra une sonnerie d’alarme et avertira les propriétaires.

Quant au détecteur d’inondation autonome, il fonctionne de la même manière, sauf que les électrodes sont situées à l’intérieur d’un boîtier placé par terre. En cas d’anomalie, le détecteur émettra une alarme sonore d’environ 85 dB.